Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Mar

La véridique histoire du logo de la CNT

Publié par fédération anarchiste25  - Catégories :  #notre histoire

Histoire du logo de la CNT

La véridique histoire du logo de la CNT

Ce que vous voyez ci-dessus est le « Chat noir » de Ralph Chaplin. Ce logo est considéré comme le symbole de l’anarcho-syndicalisme.

 

Ralph Hosea Chaplin est un américain né en 1887 et mort en 1961. Sa fiche wikipédia précise qu’il « devint militant ouvrier quand, à l’âge de 7 ans, il vit un travailleur se faire tuer par balle pendant la Grève Pullman à Chicago ». Plus tard il fut un sympathisant d’Emiliano Zapata au Mexique, avant de revenir aux États-Unis.

 

« Chaplin s’engagea ensuite au sein de l’Industrial Workers of the World (ou IWW) et devint le rédacteur en chef du bulletin de la Côte Est des États-Unis, Solidarity. En 1917, Chaplin et 100 autres wobblies (c’est à dire des membres de la IWW) furent interpellés, jugés et condamnés en vertu de l’Espionage Act, pour avoir conspiré pour entraver la conscription et encouragé la désertion. Il écrivit Bars And Shadows: The Prison Poems pendant qu’il purgeait quatre années sur sa peine de 20 ans de prison.  »

 

Revenons à notre chat. Ralph Chaplin « est considéré comme le dessinateur du chat noir, important symbole anarcho-syndicaliste très utilisé aujourd’hui, notamment par la CNT en France. La posture offensive du chat évoque la grève sauvage, le sabotage et par extension le syndicalisme de lutte.« .

 

 

On continue sur la page wikipédia du symbolisme anarchiste : « Le chat noir, représenté hérissé et toutes griffes dehors, est également associé à l’anarchisme, en particulier avec l’anarcho-syndicalisme. Il a été représenté par Ralph Chaplin, figure de premier plan dans les Industrial Workers of the World (IWW). Comme son attitude agressive le suggère, le chat — appelé en anglais wild cat — évoque des idées telles que des grèves sauvages, sabotage et syndicalisme radical. Il est assez largement revendiqué par les mouvements anarchistes comme un symbole historique du sabotage.

 

Le chat est utilisé comme symbole contraire du chien, défenseur de l’ordre. Inversement, le chat noir symbolise la désobéissance et l’indépendance. Le chat anarchiste n’est pas non plus un chat domestique : il est maigre et efflanqué. Enfin, c’est un chat combattif, son poil est hérissé et il hurle. Hêla Jalel (« La figure du chat dans l’imaginaire en général et dans l’imagerie anarchiste en particulier », document inédit, université de Toulouse le Mirail, février 1998) conclut : « L’Anarchat se réfère ainsi au Mal, au Malin, au Diable, mais c’est pour mieux montrer qu’il se place du côté d’un monde à l’envers, prohibé, contraire à l’ordre social du monde à l’endroit des inégalités sociales qui, de fait, est le vrai monde à l’envers qu’il faut absolument renverser pour instaurer la liberté et la coopération égalitaire. »« .

 

Ps Il a été signalé à plusieurs reprises sur les « scratch à écussons » d’officiers de police, de commissaires lors de dépôts de plaintes ou de passages en commissariats, de CRS, de membres de la BST (la « Brigade de Sureté Territoriale » le type d’unité impliquée dans le viol de Théo à Aulnay-sous-Bois) et chez certains gardiens de prisons ; par nos équipes à Paris et par des témoins en province. Ce logo serait-t-il un sigle de ralliement à un groupe d’extrême droite au sein des forces de l’ordre et du personnel pénitentiaire français ? Sa traduction peut être interprétée comme un « appel au décès des anarchistes en accidents de la voie publique ». Ambiance !

Source  taranis.news   6 mars 2017 La traduction de ce logo est : Anarchistes (le chat noir) + Décédés (DCD) + Accident de la Voie Publique (AVP) + Encore des heures sup (RABIO) :

Source taranis.news 6 mars 2017 La traduction de ce logo est : Anarchistes (le chat noir) + Décédés (DCD) + Accident de la Voie Publique (AVP) + Encore des heures sup (RABIO) :

La véridique histoire du logo de la CNT

Hêla Jalel, enseignant à l'université de Toulouse le Mirail, a découvert un détail original de l'imagerie anarchiste : le chat. Lorsque les anarchistes utilisent le chien, c'est pour désigner les représentants de l'ordre, par des termes méprisants tels que « politichiens » ou « milichiens ». Le chien est perçu comme un serviteur fidèle de l'homme et qui participe donc au maintien de l'ordre. En revanche, le chat est l'un de leurs emblèmes préférés. Mais pas n'importe quel chat. D'abord, il est noir. Dans l'imagerie occidentale, le chat blanc symbolise depuis de nombreux siècles le bien : clairvoyance, guérison, virginité, maternité, etc. Inversement, le chat noir symbolise le mal, le diable (donc la désobéissance et l'indépendance), la sorcellerie, les ténèbres. Il a, par exemple, joué un rôle central dans les récits de sabbat qui sont apparu à partir de 1090. Au xviiie siècle, l'Inquisition représentait parfois Satan sous l'aspect d'un monstrueux chat noir.

Par ailleurs, le chat anarchiste n'a rien du chat domestique caressant, ronronnant, attaché à son confort. Les dessins le représentant sont explicites : sa silhouette est maigre et efflanquée, son poil est hérissé (horripilé au sens littéral du terme) et il miaule vigoureusement des slogans.

L'auteur a ainsi réuni un corpus de deux douzaines de figures de chats, produites par des anarchistes, et qu'il classe en diverses catégories : il y a le chat moqueur, le chat manifestant (pieds nus, bas du pantalon déchiré, pull noir à poils dressés) ; la chatte révoltée, lanceuse de bombe ; le chat maléfique, vagabond.

Hêla Jalel conclut de son exploration originale que « L'Anarchat se réfère ainsi au Mal, au Malin, au Diable, mais c'est pour mieux montrer qu'il se place du côté d'un monde à l'envers, prohibé, contraire à l'ordre social du monde à l'endroit des inégalités sociales qui, de fait, est le vrai monde à l'envers qu'il faut absolument renverser pour instaurer la liberté et la coopération égalitaire. »

Source:

Hêla Jalel, « La figure du chat dans l'imaginaire en général et dans l'imagerie anarchiste en particulier », document inédit, université de Toulouse le Mirail, février 1998.

Voici le logo de la CNT :

Voici le logo de la CNT :

À propos

Site d'info