Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
federation anarchiste 25.over-blog.com
Site d'informations anarchistes de Besançon et d'ailleurs.

Ukraine actualités

fédération anarchiste25 #international

Ukraine actualités

 

Article évolutif dans le Monde libertaire grâce à des apports réguliers.
Où l'on voit des actions aux quatre coins du monde.

https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6281

Ukraine actualitésUkraine actualités

Journée d'action interpro du jeudi 17 mars 2022

fédération anarchiste25 #social

En prévision de la journée d'action interpro du jeudi 17 mars, le groupe
de Rouen a fait un tract que vous trouverez en PJ en 2 versions
(illustrations différentes).

Journée d'action interpro du jeudi 17 mars 2022

Guerre : la France nucléarisée est terriblement vulnérable

fédération anarchiste25 #Antinucléaire

L'invasion de l'Ukraine par la Russie est une nouvelle occasion pour les
promoteurs du nucléaire de mettre en avant leur industrie fétiche,
parée de toutes les vertus.

La construction de nouveaux réacteurs est ainsi mise en avant pour
lutter contre le changement climatique… alors que ces chantiers ne
seraient pas achevés avant 2040. De même, le nucléaire serait la
solution face à l'envol des prix de l'énergie alors qu'il est d'ores
et déjà acquis que les coûts de production des futures centrales
seront prohibitifs.

Et voilà aujourd'hui que l'invasion de l'Ukraine par la Russie
démontrerait la pertinence de l'option nucléaire imposée depuis
plusieurs décennies en France. Quant à l'Allemagne, elle serait
désormais confrontée à une erreur majeure, celle d'avoir choisi la
fermeture de ses centrales nucléaires et d'avoir parié sur le gaz, en
particulier le gaz russe, pour assurer sa transition énergétique en
attendant de fonctionner un jour avec 100% d'énergies renouvelables.

Il est certes exact que, comme ceux du blé ou de l'aluminium, les prix
de l'énergie s'envolent depuis le déclenchement de l'attaque russe. En
outre, les pays qui importent du gaz russe - dont la France ! - risquent
de devoir se passer subitement de cette ressource, entrainant
assurément un envol des prix, voire des pénuries. L'Allemagne va
assurément être confrontée à d'importantes difficultés. Pour
autant, le nucléaire est-il l'option "magique" apte à protéger la
France ? Certainement pas.

Commençons par rappeler que, tous les hivers, la France est fortement
importatrice d'électricité, en particulier… depuis l'Allemagne, et
ce malgré nos 56 réacteurs nucléaires, ou plus exactement à cause
d'eux : l'option "nucléaire + des millions de chauffages électriques"
entraine de tels pics de consommation que la production nucléaire
française est largement insuffisante.

Ce phénomène s'aggrave d'ailleurs chaque année avec le vieillissement
des réacteurs et les pannes de plus en plus nombreuses et
inquiétantes. Pour mémoire, EDF est actuellement obligée d'arrêter
de nombreux réacteurs suite à la découverte de corrosions de
systèmes de sécurité.

Si l'Allemagne ne peut plus exporter d'électricité suite aux
conséquences de la guerre en Ukraine, la France va de fait se retrouver
en situation critique. Encore est-il heureux que l'hiver touche à sa
fin, mais il est très probable que de nouveaux hivers arriveront fin
2022 et les années suivantes !

Rappelons aussi que, même avec la production nucléaire la plus
importante au monde - les USA comptent plus de réacteurs mais ils
produisent moins de 20% de l'électricité du pays, contre 65% en France
- le nucléaire ne couvre que 15% de la consommation française
d'énergie. C'est d'ailleurs bien pour cela que les Français sont
frappés comme leurs voisins par l'envol des prix du pétrole, du gaz,
et de l'électricité : le nucléaire ne nous protège absolument pas.

Les promoteurs de l'atome en déduisent bien sûr que, pour que cette
protection fonctionne, notre production nucléaire doit augmenter
fortement. Mais, comme signalé plus haut à propos du climat, il faudra
attendre au moins jusqu'en 2040 pour que de nouveaux réacteurs entrent
en service. Poutine aura alors près de 90 ans !

De plus, des dizaines de réacteurs actuels auront été fermés d'ici
là, trop délabrés pour être indéfiniment rénovés à grand frais
par EDF. On nous parle beaucoup ces derniers temps d'une
électrification massive de notre économie, mais ce ne sont pas les 6
à 14 nouveaux réacteurs annoncés par M. Macron - cela ne coûte rien
en période électorale ! - qui permettront un tel basculement : il en
faudrait en réalité dix ou vingt fois plus !

Or, outre son aspect insensé - démultiplication des risques de
catastrophe et de la production de déchets radioactifs - ce projet est
totalement hors des capacités d'EDF sur le plan financier -
l'entreprise est d'ores et déjà terriblement endettée - et sur le
plan industriel - incapable de construire un seul réacteur, le fameux
EPR de Flamanville, comment EDF en ferait-elle des centaines ?

Mais l'incapacité du nucléaire à nous protéger, de façon générale
et tout particulièrement en période de crise géopolitique, est
évidente pour d'autres raisons que les déficiences d'EDF.

Il est même évident qu'un pays très nucléarisé comme la France est
en réalité hautement vulnérable. En effet, qui peut raisonnablement
écarter l'hypothèse dramatique d'une guerre qui toucherait le
territoire français ? Alors que l'armée russe vient de prendre
possession de la tristement célèbre centrale nucléaire ukrainienne de
Tchernobyl, comment ne pas envisager que des centrales françaises
soient attaquées ou bombardées ?

La France possède certes des armes atomiques, mais comment
permettraient-elles de protéger nos centrales nucléaires ? En
atomisant les attaquants… sur notre propre sol ?

Et même sans en arriver là, il est notable que la France nucléaire
est d'une immense vulnérabilité du fait de la centralisation extrême
de sa production : l'électricité est transportée sur des centaines de
kilomètres par des lignes très haute tension (THT) dont les pylônes,
situés pour la plupart en rase campagne, peuvent être dynamités avec
la plus grande facilité. En une nuit, un groupe paramilitaire ou
terroriste peut mettre la France à genoux. Et qu'on ne nous accuse pas
de "donner des idées à nos ennemis", cette vulnérabilité extrême
est connue de toute personne qui suit les questions d'énergie.

A contrario, les énergies renouvelables peuvent être déployées de
façon harmonieuse et décentralisée sur tout le territoire, et
continueraient à fonctionner en grande majorité même si plusieurs
régions étaient attaquées. Cette résilience est d'ailleurs aussi de
mise face aux évènements climatiques.

Instrumentaliser la guerre poutinienne pour tenter de promouvoir l'atome
est cynique, irresponsable et absurde. Que ce soit face au péril
climatique, à l'envol des prix de l'énergie ou aux crises
géopolitiques, il est clair que la seule option d'avenir passe par le
triptyque sobriété (éliminer les consommations non indispensables),
efficacité (consommer moins d'énergie pour un même besoin) et
énergies renouvelables.

Par Stéphane Lhomme
Directeur de l'Observatoire du nucléaire
Vendredi 25 février 2022

Merci à Charb

Merci à Charb

Russie

fédération anarchiste25 #international

Déclaration de Militants Anarchistes [Боец Анархист], un collectif Russe

 « Combattant anarchiste ».

 

Notre position sur les événements qui se déroulent en Ukraine est clairement évidente dans nos articles précédents. Cependant, nous avons jugé nécessaire de l’exprimer explicitement, afin que quelque chose ne soit pas laissé de côté.

Nous, le collectif d’Anarchist Fighter, ne sommes en aucun cas des fans de l’État ukrainien. Nous l’avons critiqué à plusieurs reprises et soutenu l’opposition à celui-ci dans le passé, et nous avons également été la cause de la répression à grande échelle contre l’opérateur VirtualSim, faite par les services de sécurité ukrainiens dans le but de nous combattre.

Et nous reviendrons certainement à cette politique à l’avenir, lorsque la menace de conquête russe aura diminué. Tous les États sont des camps de concentration.

Mais ce qui se passe actuellement en Ukraine va au-delà de cette simple formule et du principe selon lequel chaque anarchiste devrait se battre pour la défaite de son pays dans la guerre.

Parce qu’il ne s’agit pas simplement d’une guerre entre deux pouvoirs à peu près égaux sur la redistribution des sphères d’influence du capital, dans laquelle on pourrait appliquer l’axiome d’Eskobar.

Ce qui se passe actuellement en Ukraine est un acte d’agression impérialiste : une agression qui, si elle réussit, conduira à un déclin de la liberté partout – en Ukraine, en Russie et peut-être aussi dans d’autres pays. Et cela augmentera également la probabilité que la guerre se poursuive et dégénère en une guerre mondiale.

La raison pour laquelle c’est le cas en Ukraine est évidente, en ce qui nous concerne. Mais en Russie, une petite guerre victorieuse (ainsi que des sanctions extérieures) donnera au régime ce qui lui manque actuellement. Cela leur donnera carte blanche pour toute action, en raison de la recrudescence patriotique qui aura lieu parmi une partie de la population. Et ils pourront imputer tous les problèmes économiques aux sanctions et à la guerre.

La défaite de la Russie, dans la situation actuelle, augmentera la probabilité que les gens se réveillent, de la même manière que cela s’est produit en 1905 [lorsque la défaite militaire de la Russie par le Japon a conduit à un soulèvement en Russie], ou en 1917 [lorsque les problèmes de la Russie dans la Première Guerre mondiale ont conduit à la Révolution russe] – ouvrant les yeux sur ce qui se passe dans le pays.

Quant à l’Ukraine, sa victoire ouvrira également la voie au renforcement de la démocratie de base – après tout, si elle est réalisée, ce ne sera que par l’auto-organisation populaire, l’assistance mutuelle et la résistance collective. Ceux-ci devraient être la réponse aux défis que la guerre lance à la société.

En outre, les structures créées pour cette auto-organisation de base n’iront nulle part une fois la guerre terminée.

Bien sûr, la victoire ne résoudra pas les problèmes de la société ukrainienne – ils devront être résolus en profitant des opportunités qui s’ouvriront pour la consolidation de la société dans l’instabilité du régime qui vient après de tels bouleversements. Cependant, la défaite ne réussira pas seulement à les résoudre, elle les exacerbera plusieurs fois.

Bien que toutes ces raisons soient toutes des raisons importantes pour notre décision de soutenir l’Ukraine dans ce conflit, appelons-les des raisons géopolitiques. Mais ce ne sont même pas les raisons principales. Les raisons les plus importantes sont des raisons morales internes : parce que la simple vérité est que la Russie est l’agresseur, qu’elle poursuit une politique ouvertement fasciste. Cela appelle la paix de guerre. La Russie ment et tue.

En raison de ses actions agressives, des gens meurent et souffrent des deux côtés du conflit. Oui, même ces soldats qui sont maintenant conduits dans le hachoir à viande de la guerre (sans compter ces bâtards pour qui « la guerre est mère nature », qui, à notre avis, ne sont guère des gens du tout). Et cela continuera jusqu’à ce qu’il soit arrêté.

Par conséquent, nous exhortons tous ceux qui lisent ceci, qui ne sont pas insensibles, à faire preuve de solidarité avec le peuple ukrainien (pas l’État!!!) et à soutenir leur lutte pour la liberté contre la tyrannie de Poutine.

Il nous incombe de vivre dans les temps historiques. Faisons de cette page de l’histoire non pas une page honteuse, mais une page dont nous pouvons être fiers.

Liberté aux peuples du monde ! Paix au peuple ukrainien ! Non à l’agression de Poutine ! Non à la guerre !

 

 

Russie

Le Monde libertaire de Mars 2022

fédération anarchiste25 #fédération anarchiste

ÉDITO DU ML N°1837

« MA CARTE D’ÉLECTEUR EST VIERGE » (MAURICE LAISANT)

«L’adage que les absents ont toujours tort ne saurait s’appliquer à l’abstentionnisme anarchiste disons plus, c’est aux électeurs qu’il doit s’appliquer et non aux élus.
[. . .] Le fait de voter implique le renoncement à s’occuper directement de la chose publique pour une période déterminée, au cours de laquelle l’élu reste chargé de s’en occuper au lieu et place des électeurs, ceux-ci devenant ainsi les absents toujours dans leur tort. Et les faits ne démontrent que trop qu’ils le sont réellement.
[. . .] L’abstentionnisme n’est donc logiquement anarchique que s’il signifie, d’une part, négation de toute autorité légiférante; d’autre part, revendication — et application dans la mesure où cela est déjà possible — du principe de faire ses affaires soi-même.»
Luigi Bertoni
in Encyclopédie anarchiste de Sébastien Faure

Tu comprendras aisément que je m’abstiendrai de développer, il y a un dossier pour cela. Je te proposerais juste un truc pour les jours d’élections : un pique-nique devant les bureaux de vote avec un panneau style « Nous n’entrerons pas dans votre combine ! »
Revenons à ce numéro : un deuxième dossier pour ne pas oublier que le 8 mars est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Rassure-toi, le reste de l’année les copines ne se privent pas de lutter. Les copains aussi, d’ailleurs.
Et puis on regarde vers l’Est où se joue la crise des missiles mais à l’envers : plus de Cuba et de menace de missiles russes proches des USA, mais l’Ukraine et la menace de missiles de l’OTAN aux portes de la Russie.
Makhnovtchina, Makhnovtchina…

LIEN PERMANENT : HTTPS://MONDE-LIBERTAIRE.NET/INDEX.PHP?ARTICLEN=6262

 

En vente dans toutes les bonnes librairies et donc à

La librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz 25000 Besançon

Heures d’ouverture :

Du mercredi au samedi de 15h00 à 19h00

Le Monde libertaire de Mars 2022

Communiqué Ukraine de la FA

fédération anarchiste25 #fédération anarchiste

Face à l’invasion russe, solidarité internationale !
Stop à la guerre !

En PJ communiqué suite à l'invasion de l’Ukraine des relations Internationales de la Fédération Anarchiste

Communiqué Ukraine de la FA

Resto trottoir

fédération anarchiste25 #Copinage

Le prochain resto-trottoir aura lieu le dimanche 27 février 2022 à
partir de 12 heures 30, on espère que ce sera place Marulaz à Besançon,
mais s'il pleut ou s'il neige on trouvera refuge comme à notre habitude
sous les arcades du quai Vauban. Et tout cela en respectant (encore et
toujours) les gestes barrières .

Pas d'affiche à thème pour ce mois-ci, le variant omicron nous a obligé
à annuler la réunion d'organisation de début de mois, et du coup nous
n'avons pas discuté d'un sujet d'affiche.

N'hésitez pas à venir nous donner un coup de main à la cuisine le samedi
(contactez-nous par mail assez tôt à l'avance pour qu'on vous donne
l'adresse), ou nous aider à installer et à servir le repas le dimanche à
partir de 11h30 devant la librairie l'autodidacte Place Marulaz.

Alors, à dimanche.

https://restotrottoir.blogspot.com/2022/01/repas-du-30-janvier-2022.html

Resto trottoir

Publié depuis Overblog

fédération anarchiste25 #antifasciste

Ci-dessous, le lien vers la cartographie de l’extrême droite réalisée par La Horde en collaboration avec le site antifasciste REFLEXes:

 

https://lahorde.samizdat.net/Cartographie-de-l-extreme-droite-francaise-mise-a-jour-janvier-2022

 

 

 

bus de campagne du RN à Besançon

fédération anarchiste25 #antifasciste

Articles sur le blog du CAB concernant les bus de
campagne de Marine Le Pen et du RN.

Le premier article relate la mobilisation qui a eu lieu vendredi passé
au niveau du parking Chamars:

https://cabesancon.wordpress.com/2022/02/20/le-rn-ne-sera-jamais-le-bienvenu-a-besancon/

Le second concerne l'aspect législatif de ce type d'outil de propagande
lors d'une campagne électorale :
https://cabesancon.wordpress.com/2022/02/21/les-bus-de-campagne-du-rn-sont-ils-illegaux/

 

 bus de campagne du RN à Besançon

Les 40 ans de radio libertaire

fédération anarchiste25 #Radio libertaire

Si vous passez par Paris, radio libertaire fête ces 40 ans d'existence le 12 et 13 mars 2022, Salle Olympe de Gouges dans le 11ème arrondissement.

Ou sur https://www.radio-libertaire.org

C’est quoi Radio Libertaire ?

Une radio anarchiste sur la bande FM ? Le pari aurait pu sembler une gageure... Et pourtant ! Le 1er septembre 1981 Radio Libertaire, la radio de la Fédération Anarchiste, faisait pour la première fois entendre sa voix sur Paris et la proche banlieue.

Fidèle à ses engagements d’origine, Radio Libertaire n’a jamais cessé depuis de se battre pour la liberté des ondes, revendiquant son autonomie vis-à-vis de l’État et refusant de verser dans le système des radios commerciales, des radios-fric.

Grâce à l’aide de ses auditeurs, elle a réussi à rester une véritable radio libre ˮsans Dieu, sans maître, et sans publicitéˮ.

Rien pourtant n’était joué d’avance, et Radio Libertaire devra conquérir son droit d’émettre au milieu de mille difficultés et en dépit de la répression et des manœuvres de l’État.

C'est le congrès de la Fédération anarchiste qui, en mai 1981, signa l'acte de naissance de Radio Libertaire. Après de longs et contradictoires débats, ce congrès acceptait, à l'unanimité, l'idée du lancement d'une radio qui soit l'organe de la FA. Cette radio n'avait alors pas encore de nom, pas d'indicatif, pas vraiment un projet, pas d'animateurs, et pour son lancement un budget de 15 000 F ! Pas un congressiste, à cet instant, n'aurait pu prédire la suite des événements, si ce n'est qu'à la rentrée, l'anarchie serait à nouveau sur les ondes. Comme en 1921, lorsque les insurgés de Kronstadt lancèrent des messages radio ; comme en 1936, en Espagne, avec Radio CNT-FAI, ou encore lors de la participation d'anarchistes au mouvement des radios libres, en France à la fin des années 70, avec notamment Radio-Trottoir (à Toulon) et Radio-Alarme, dont les animateurs étaient des membres de la Fédération anarchiste.

C'est le 1er septembre 1981, à 18 h, dans une cave humide de la butte Montmartre que l'aventure radiophonique commença. Et de façon fort rudimentaire, dans des conditions défiant les lois de la radio : un studio de 12 m², avec un bric-à-brac de matériel de récupération, une mini-équipe de six personnes.
Aujourd'hui, les quelques deux cents animateurs de la station ont de bonnes conditions de non-travail pour tenter d’offrir un contenu intéressant dans une forme agréable à tous nos auditeurs (par la FM, l'écoute en direct par internet et l'écouté différée). Personne ne « travaille » à Radio Libertaire : la radio de la Fédération Anarchiste a fait le choix de n’avoir aucun salarié ; elle consacre tout son budget à la maintenance du matériel et à la diffusion sur les ondes. Mais, comme nous ne faisons aucune publicité, nous avons besoin de votre soutien financier...

 

Les 40 ans de radio libertaire
Les 40 ans de radio libertaire
Les 40 ans de radio libertaire

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>
RSS Contact